Me Eva Kalala: « Pourquoi nos chercheurs ne testeraient-ils pas la Quinine qui pourrait donner des résultats plus positifs?»

Me Eva Kalala Kwete exerce les fonctions du Secrétaire National Adjoint en charge des questions juridiques au sein de l’UDPS. Il a accordé, ce Mardi, une interview exclusive à LIBERTÉ PLUS autour de l’actualité au sein de l’UDPS et la pandémie du Coronavirus.

Voici ce qu’il pense du Coronavirus à travers ses réponses aux questions de Hervé Mulumba.

Question : Maître, nous assistons à une catastrophe sanitaire au niveau mondial causé par la pandémie du Coronavirus. La RDC a enregistré une quarantaine de cas de contamination avec quatre décès. Vous êtes politique, que dois faire réellement l’État congolais pour limiter une vaste propagation de cette maladie dans un pays où la population est très pauvre?

Réponse : Nous continuons à prier pour que la miséricorde divine soit sur nous. Nous invitons l’ensemble du peuple à respecter scrupuleusement les prescriptions sanitaires pour prévenir à ce fléau. Nous demandons aux autorités d’être encore plus actives. En Europe et aux États-Unis les tests avec la molécule de la Clhoroquine sont très prometteur. Pourquoi nos chercheurs ne testeraient-ils pas la Quinine qui pourrait donner des résultats plus positifs? Bref, il s’agit d’inviter nos chercheurs à ne pas se négliger et à se mettre à l’oeuvre.

Question : Le ministère de la santé refuse de divulguer les noms des personnes contaminées par cette maladie et les noms de ceux qui en décèdent. Pensez-vous que cela est légitime ?

Réponse : Absolument, il ne faut surtout pas ouvrir la porte à une psychose générale. Surtout que la déontologie médicale est stricte sur le secret professionnel.

Question : Partagez-vous l’affirmation selon laquelle cette pandémie a été créée de toute pièce par les puissances occidentales pour des raisons économiques ?

Réponses : Alors que diriez-vous du choléra et de la peste? Quels que soient les desseins et les souhaits des hommes, seul la volonté de l’Univers (Dieu) se réalise, à mon humble avis. Tirons le maximum de leçons de cette horrible épreuve qui sera bientôt derrière nous et servons nous en pour envisager un monde meilleur.

La suite de l’interview dans les prochaines heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *