L’épidémie de Chikungunya dans les murs de Kinshasa et Kongo-Central

L’Institut national de recherche biomédical, INRB,vient de déclarer l’apparition de l’épidémie de Chikungunya, dans deux provinces de la République, à savoir la province du Kongo central et la ville de Kinshasa.

La maladie de Chikungunya est déclarée dans deux provinces de la RDC, à savoir la province du Kongo central et la ville province de Kinshasa.

C’est la confirmation faite depuis quelques jours par l’Institut national de recherche biomédical, INRB. L’épidémie de Chikungunya fait des victimes dans la capitale congolaise plus précisémént dans la commune urbano-rurale de Mont-Ngafula et à Kasangulu dans le Kongo central comme épicentre.

Selon le docteur Jean-Jacques Muyembe,  » cette maladie se caractérise par de la fièvre, le maux de tête et des douleurs articulaires, surtout de petites articulation », et les plus touchées par cette épidémie sont des femmes, elles ont de difficultés par exemple de soulever le seau d’eau et pour faire d’autres travaux ménager, a –t-il confirmé.

Cette maladie invalindente n’a toujours pas de traitement curatif, précise le docteur Jean-Jacques Muyembe .«  Il n’y a pas des traitements, pour le moment il y a pas encore de vaccin, mais on traite les symptomes, par exemple vous avait mal à la tête, on vous donne le paracétamol, vous avez de la fièvre, on traite la fièvre, le maux de tête et les articulations », a précisé le médecin.

La maladie est virale, elle se transmet par un moustique différent de l’ Anophèle, par ailleurs, cette épidémie n’est pas mortelle. Elle fût découverte vers les années 50. Chikungunya est à sa troisième apparition en République démoncratique du Congo, très récemment en 2012, elle fût déctetée pour la toute première fois en 1999, en plein Kinshasa plus précisémént dans la commune de Matete au quartier Demarais et au quartier Kingabwa à Limete.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *