RDC : Jean-Pierre Bemba demande des garanties sécuritaires nécessaires avant son retour à Kinshasa

C’est toujours le même discours qui revient sur les lèvres des proches de Jean-Pierre Bemba qui ne cessent d’affirmer constamment que leur leader ne foulera le sol congolais que si des garanties sécuritaires nécessaires sont prises en sa faveur.

D’après l’inspecteur général du Mouvement de Libération du Congo, le professeur Jacques N’djoli, le sénateur Bemba dit attendre la mise en place du nouveau gouvernement  » responsable » sous le leadership de Félix Tshisekedi pour entamer des discussions profondes autour de son retour au pays.

Il sied de noter que Jean-Pierre Bemba avait battu campagne pour le candidat-président de LAMUKA à distance, à partir de Bruxelles où il séjourne jusqu’ici, en se servant, notamment des réseaux. Il avait estimé à l’époque que les conditions sécuritaires n’étaient pas acceptables pour son retour en RDC. Lors de sa dernière arrivée à Kinshasa après son acquittement à la Cour Pénale Internationale de la condamnation de crime contre l’humanité, il avait été malmené par le pouvoir de Kinshasa sous la direction de l’ex-président Joseph Kabila, au point qu’il soit même interdit, sans raisons valables, d’accéder à leur parcelle familiale de Gombe.

Lydia Mavangu

One thought on “RDC : Jean-Pierre Bemba demande des garanties sécuritaires nécessaires avant son retour à Kinshasa

  1. Il existe des sociétés de gardiennage au Congo.
    Par contre, Bemba ne doit pas faire le malin pour se constituer une milice privée comme Katumbi l’avait fait.
    S’il a droit à une protection en tant qu’ancien vice-président, qu’il le dise ouvertement. Sinon qu’il rentre chez lui sous un manguier de Gemena ou de Gombe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *