RDC: JOSEPH KABILA FINIRA PAR LÂCHER SES PROCHES; C’EST LA VOIE OBLIGÉE POUR QU’IL MÈNE UNE EXISTENCE HONORIFIQUE VIS-À-VIS DE LA POPULATION ET DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

Après son départ officiel de la présidence de la République, le 25 Janvier dernier, Joseph Kabila avait donné l’impression à l’opinion publique qu’il avait vraiment pris la ferme décision de s’écarter de la politique active pour mener le reste de sa vie avec sérénité. Cette attitude lui a valu un respect effectif de la part de la population, notamment la base de l’UDPS, qui voyait en lui un homme de valeur, car, ça été toujours difficile pour un dirigeant militaire de pouvoir passer le flambeau pacifiquement, dès lors que son successeur est une personnalité venue de l’aile dure de l’opposition.

Cependant, certains analystes ont été complètement surpris de voir Joseph Kabila présider, dans sa ferme Kingakati, une réunion des chefs des partis politiques du FCC, sous le format de la rentrée politique, ayant abouti à la signature d’un document dans lequel ces chefs des partis politiques lui témoignent leur fidélité. Il va de soi que Joseph Kabila s’est retrouvé dans cette mésaventure grâce aux mauvaises orientations de ses proches qui veulent lui coller à la peau, même quand il a besoin d’un repos politique nécessaire.

Pour plus d’un observateurs, c’était donc une erreur politique pour l’ex-chef de l’État de faire une telle apparition qui a ravivé le débat politique tant au niveau national et qu’international.
Les sanctions américaines visant certains de ses proches peuvent aussi se justifier par le fait que la communauté internationale, notamment les USA, veut empêcher les affidés de l’ancien pouvoir de faire ombrage à l’actuel Chef de l’état Félix Tshisekedi en se servant de la majorité qu’ils auraient obtenu au niveau du parlement afin de pérenniser le système prédateur qui a embrigadé le système politique, économique et sécuritaire dans le pays. Il y a risque que ces sanctions touchent, un jour, directement à lui-même Joseph Kabila, s’il est établi que c’est vraiment lui qui soulève ces gens contre l’espoir du changement qui a vu le jour depuis le 24 janvier 2019.

Le mieux serait pour l’ex-chef de l’État de pouvoir se débarrasser de ces caïmans qui veulent se servir de lui pour justifier leur existence politique basée sur la mauvaise gouvernance et les grandes magouilles économiques.

Par ailleurs, Joseph Kabila devra en principe travailler discrètement avec le président Félix Tshisekedi pour l’aider à réussir, au lieu de suivre ces gens qui ont refusé de lui apporter de l’aide de collaboration nécessaire susceptible de transformer la RDC à un pays de rêve, au point qu’il a manqué même 15 personnes sérieuses autour de lui. Il doit donc s’abstenir de porter les fardeaux des gens qui ne pensent qu’à leurs ventres et non pas à l’intérêt général. Car, protéger des gens pareils porte atteinte à son image au sein de la population et vis-à-vis de la communauté internationale qui, pourtant, lui jetaient des fleurs pour avoir facilité la première transition démocratique en RDC depuis 1960.

LIBERTÉ PLUS

2 thoughts on “RDC: JOSEPH KABILA FINIRA PAR LÂCHER SES PROCHES; C’EST LA VOIE OBLIGÉE POUR QU’IL MÈNE UNE EXISTENCE HONORIFIQUE VIS-À-VIS DE LA POPULATION ET DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

  1. kabila doit prend sa vie plus importante que seule des autres,il a une famille qui doit geré,il veut proteger les gents que lui meme déclarais d’avoir jamais eu meme 15 d’etre eux ayant une bonne volonté de servir la nation comment l’aurait souhaiter la population et peuple congolais.
    quant a ceux qui l’induient en erreur, il temps que chaque mene ses éfforts pour se reconsiller avec le peuple qui sont fachés contre leurs gestions de ce beau pays.

  2. La vérité finira par triompher. Laisser Kabila faire ce qu’il veut. Il y a un temps pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *