RDC: La base de l’UDPS s’enflamme contre l’échec du parti aux sénatoriales ; Kabund et Kabuya calment le jeu

Les élections sénatoriales ont eu lieu ce vendredi sur 24 provinces de la RDC. La plateforme de Joseph Kabila, le FCC, a largement remporté ce scrutin devenant ainsi une écrasante force parlementaire, tant au niveau du sénat qu’au niveau de l’Assemblée nationale.

Ce qui est bizarre et inacceptable est que même dans les zones où l’UDPS regorge beaucoup des députés provinciaux, comme à Kinshasa et au Kasaï, aucun candidat sénateur parmi les candidats alignés par le parti n’a été élu. Une très grande déception ayant poussé les combattants de l’UDPS à envahir le siège de l’UDPS aux alentours de 16h, après une trentaine des minutes suivant l’annonce des résultats provisoires.

Rameaux à la main, ils ont brûlé des pneus et barricadé le passage des véhicules au niveau de la 11eme rue Limete. Pour eux, les actes posés par les députés provinciaux constituent ni plus ni moins qu’une haute trahison.

Comme au mois de novembre 2018 pour le cas de Genève, Jean-Marc Kabund, président intérimaire, et Augustin KABUYA, secrétaire général adjoint du parti, se sont rendus au siège de l’UDPS et ont pris la parole devant un groupe des combattants très en colère et prêts à soulever des montagnes.

Dans leurs speechs, les deux hommes ont remercié vivement la base du parti pour leur vigilance en leur promettant que le parti va initier un mécanisme règlementaire pour sanctionner sévèrement leurs députés provinciaux. Parce qu’ils n’ont pas obtempéré au mot d’ordre de la hiérarchie du parti qui les avait réuni hier soir pour la dernière causerie, avant la tenue de ces élections.

Les combattants ont promis de revenir au siège le samedi pour y manifester encore leur mécontentement.

Par ailleurs, cette situation macabre relance la problématique du mode de désignation des candidats du parti aux différentes échéances électorales. Car, plusieurs sources révèlent que la commission chargée de recruter les candidats a failli à sa mission en alignant des gens qui ne connaissaient pas l’idéologie du parti, des nouveaux venus.

Il faut, cependant, noter que les élections sénatoriales ont été entachées de plusieurs allégations de corruption ayant conduit au retrait des candidatures de VIDIYE TSHIMANGA, Adam BOMBOLE et le professeur MABI MULUMBA. Le procureur général près la cour de la cassation avait demandé à la CENI de reporter la date de ces élections afin de permettre à la justice d’ouvrir une enquête judiciaire autour de ces allégations de corruption. Mais la CENI avait refusé de l’entendre de cette oreille estimant que son institution est indépendante.

Dossier à suivre…

LIBERTÉ PLUS

One thought on “RDC: La base de l’UDPS s’enflamme contre l’échec du parti aux sénatoriales ; Kabund et Kabuya calment le jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *