RDC: Lamuka va survivre après le 24 Mars à une seule condition

Jean-Pierre Bemba Gombo, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu, Moïse Katumbi et Martin Fayulu Madidi vont se réunir à Bruxelles le dimanche 24 mars 2019. Cette réunion devait en principe avoir lieu ce jeudi 21 mars, mais elle a été reportée à la date susdite parce que, d’après le secrétaire générale du MLC, Ève Bazaiba, l’agenda de Martin Fayulu était trop chargé par plusieurs rencontres diplomatiques au niveau de l’europe.

Cependant, la question qui revient au centre des discussions politiques au jour d’aujourd’hui est celle de savoir : est-ce que LAMUKA va-t-il survivre après la réunion d’évaluation du 24 Mars?

Si pour les uns, les cinq opposants qui composent Lamuka doivent demeurer unis pour continuer à y mener des actions communes, et surtout qu’à leurs yeux, le vainqueur à la dernière élection présidentielle c’est leur candidat Martin Fayulu, les autres par contre, pensent qu’à présent, chacun est libre de se frayer son propre chemin en se basant sur le principe du realpolitik.

Néanmoins, quelques dissensions sont signalées au sein de Lamuka. C’est le cas de le dire avec le président de l’Unafec, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza ayant jugé impérieux de se fixer ses propres objectifs en saluant l’arrivée de Félix Tshisekedi à la tête du pays. Pour lui, l’actuel président de la République est issu du rang de l’opposition, et c’est l’essentiel.

Il y a aussi, ces derniers temps, la circulation des rumeurs faisant état du probable retrait de Moïse Katumbi de cette plateforme électorale, après l’obtention de son tout nouveau passeport l’autorisant à rentrer au pays.

Plutôt que de continuer à spéculer, tous les regards devront désormais être braqués vers la date fatidique du 24 Mars pour savoir exactement si LAMUKA survivra au-delà de toutes les rumeurs qui courent ça et là. Mais, c’est un secret de polichinelle que la survie de LAMUKA est liée à une seule condition, celle de laisser complètement martin Fayulu devenir leader de la plateforme, car, que vaut LAMUKA sans Martin Fayulu, un homme qu’on a créé bien sûr mais il est aussi évident qu’il a maintenant un poids populaire plus Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et tant d’autres. Cette ascension permet à Martin Fayulu de jouer le rôle d’interface au pouvoir en place.

À bon entendeur, salut !

Fabrice Lukamba

One thought on “RDC: Lamuka va survivre après le 24 Mars à une seule condition

  1. C’est une forte consternation de voir ce qui se passe au sein de l’UDPS, l’indicipline bat Son plein, que ça soit Sur le rang des cadres du parti ou de la base. Comment les combattants peuvent être si violent si le parti prone um état de droit? Il faut um acadrement de cette base.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *