RDC: Les agents de l’État demeurent les principaux auteurs des violations des droits de l’Homme, selon le BCNUDH

Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH), a publié le mardi 27 mars son rapport de février 2019 sur les violations des droits de l’homme en Rdc. Les experts du BCNUDH ont documenté 495 violations des droits de l’homme au pays. Un chiffre qui représente une diminution par rapport au mois de janvier 2019 (574 violations). Mais, notent-ils, que les agents de l’Etat restent les responsables la majeure partie de violations.

 »Les agents étatiques, sont responsables de plus de 52% des violations documentées, dont les exécutions extrajudiciaires de 36 personnes, parmi lesquelles au moins deux femmes », dit le rapport.

En vue de lutter contre l’impunité, le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme continue d’appuyer les juridictions militaires et civiles du pays. Et, c’est dans ce cadre que « 23 agents de la PNC et deux militaires des FARDC ont été condamnés pour des violations des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire de la RDC ».

Par ailleurs, poursuit le rapport, près de 48% des violations ont été perpétrées par différents groupes armés.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *