RDC: Mission accomplie, Augustin KABUYA annonce son retour à Kinshasa où il tiendra une grande matinée politique de restitution ce mardi à la permanence de l’UDPS

LIBERTÉ PLUS : Monsieur Augustin KABUYA, vous êtes Secrétaire Général a.i de l’UDPS, bonjour.

Augustin KABUYA : Bonjour Liberté plus

LIBERTÉ PLUS : Vous êtes en séjour aux États-Unis d’Amérique, quand est-ce que vous allez rentrer à Kinshasa ?

Augustin KABUYA : Au sujet de mon retour dans le pays de mes ancêtres, je regagne Kinshasa au début de cette semaine, probablement le lundi, pour continuer avec mes activités politiques, contrairement à ceux qui pensent que Augustin KABUYA ne va plus regagner le pays ( abwaki ngunda); quelque chose que je n’ai jamais rêvé même quand j’étais à l’opposition. Comment peux-je vraiment abandonner le pouvoir que moi-même j’ai cherché au risque de ma vie; un pouvoir dans lequel moi-même je fais parti des pionniers du régime? Est-ce que les gens peuvent vraiment évaluer les risques que j’avais pris en rejetant l’accord de Genève le jour même de sa signature, avant que la base se soulève contre cet accord de triste mémoire?

LIBERTÉ PLUS : Qu’est-ce qui est prévue dans le cadre de votre retour ?

Augustin KABUYA : Dès mon retour à Kinshasa, je vais tenir une matinée politique de restitution ce mardi 16 avril à la permanence de l’UDPS.

LIBERTÉ PLUS : Cela coïncide avec la réunion ordinaire de la ligue des femmes de l’UDPS…

Augustin KABUYA : Exactement, ça sera une très belle occasion pour moi de célébrer la clôture du mois de la femme avec les mamans de l’UDPS. J’invite donc toute la base de l’UDPS à venir nombreux à la permanence de l’UDPS le mardi à 14h00′.

LIBERTÉ PLUS : Certaines sources révèlent que le président a.i de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, aurait créé son propre parti. Êtes-vous au courant de cette information ?

Augustin KABUYA : Encore une autre bêtise! Vous savez, les sources qui révèlent cette fausse nouvelle sont les mêmes qui avaient fait circuler une fausse information dans les réseaux sociaux contre Augustin KABUYA en disant que Augustin akimi, abwaki ngunda, akozonga te! Voilà que plus d’une semaine après, c’est le tour de Jean-Marc KABUND en disant qu’il a quitté l’UDPS et en lui collant faussement la création de son propre Parti politique.
Je me pose toujours la question de savoir : pourquoi ces gens-là ne s’attaquent qu’à Jean-Marc Kabund et Augustin KABUYA ? À qui allons nous laisser l’UDPS, car, tous ceux qui parlent faussement de nous ou montent des choses contre nous sont tous trempés dans des dossier salles.

LIBERTÉ PLUS : Quelle est votre analyse par rapport aux élections des gouverneurs ayant accordé une part belle à vos partenaires du FCC ?

Augustin KABUYA : En ce qui concerne les élections des Gouverneurs et vices-Gouverneurs des provinces, je me réserve de tout commentaire pour l’instant. Toutefois, je tiens à féliciter le nouveau gouverneur de la province du Kasaï Oriental Jean MAWEJA MUTEBA DJUNES pour sa victoire et les députés provinciaux qui ont voté pour lui. Sans oublier nos 12 députés provinciaux de Kinshasa qui ont apporté leur soutien aux candidats présentés par le Parti, l’honorable Laurent Batumona et l’honorable Geckoco MULUMBA. Àujourd’hui, je peux marcher la tête haute, car, nos Députés ont finalement respecté les consignes édictés par notre le Président délégué, l’honorable Jean Marc KABUND-A-KABUND.

LIBERTÉ PLUS : Mais Jean-Marc Kabund est aujourd’hui confronté à des nombreuses critiques auprès des gens qui réclament même sa tête…

Augustin KABUYA : Je profite de cette occasion pour jeter des fleurs au combat politique de notre président délégué Jean-Marc Kabund. Après la mort de feu Étienne TSHISEKEDI, il avait refusé plusieurs avantages de corruption pour honorer la mémoire du Patriarche Étienne TSHISEKEDI wa MULUMBA.

À ceux qui pensent que le Président délégué du Parti doit démissionner, parce qu’il n’avait pas mis en place une stratégie pour gagner quelques sièges au sénat ou rafler les postes des gouverneurs des provinces, ils n’ont qu’à nous dire clairement s’il s’agissait de quelle stratégie ? Voulaient-ils que Jean Marc KABUND-A-KABUND puisse débloquer aussi les billets verts pour acheter la conscience d’autres députés provinciaux en dehors de ceux du parti comme les autres l’ont fait? Je vais aussi comprendre si c’est ça la stratégie dont ils évoquent! Comment expliquer, par exemple, que dans une assemblée provinciale de 48 Élus où l’UDPS n’a que 4 députés provinciaux, mais vous vous engager d’aller aux élections sachant très bien que ce sont les grands électeurs qui votent et non pas la population? Dans ces conditions, quand vous perdez, ayez l’amabilité d’accepter votre échec, au lieu de s’en prendre à l’exécutif du Parti, au point d’exiger sa démission en parlant même de l’absence de leadership. Cela relève de l’utopie et démontre à quel point les gens sont ingrats. Aujourd’hui, je peux vous dire sans mâcher les mots que l’exécutif de l’UDPS est le plus meilleur de tous les Partis politiques au monde.

LIBERTÉ PLUS : Quels les sont les éléments qui attestent votre affirmation autour du leadership de l’UDPS ?

Augustin KABUYA : Je m’explique:
1. Avec cet EXECUTIF, après la mort de feu Étienne TSHISEKEDI, nous avons donné au Parti un nouveau Président à travers un Congrès Extraordinaire .
2. Cet EXECUTIF réaménagé a ramené le nouveau Président du parti à la magistrature suprême. Qu’on me cite le nom d’un autre Parti politique à travers le monde qui a déjà fait un exploit pareil.
Je comprends seulement que les gens veulent faire du spectacle inutile et du sensationnel. Aujourd’hui, KABUND a marqué son histoire; que les gens se tranquillisent.
Une fois au pays, nous allons nous mettre au travail afin de consolider les acquis de notre victoire du 30 décembre et aider le Chef de l’État a bien faire son mandat.

LIBERTÉ PLUS : nous avons fini, avez-vous quelque chose à ajouter ?

Augustin kabuya: non, Merci pout vos questions.

Propos recueillis par LIBERTÉ PLUS, Avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *