Monusco : 250 enfants viennent d’être dissociés des groupes armés dans le Nord-Kivu, a annoncé Florence Marshall

La lutte contre le recrutement des enfants au sein des groupes armés demeure un véritable defi pour la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo aux côtés des FARDC.

La Mission Onusienne annonce la récupération d’au moins 250 enfants auprès des groupes armés dans la partie l’Est de la Rdc.

« 250 enfants sont sortis de groupes armés dans le Nord-Kivu début mai. Et ces 250 enfants viennent d’être réunifiés avec leurs familles, avec le soutien de la Monusco », a fait savoir Florence Marchal, porte-parole de la Monusco, au cours de la conférence de presse des Nations Unies tenue le mercredi 26 juin.

« Entre leur démobilisation et la réunification, les enfants ont reçu des soins médicaux et une assistance psychologique, afin de les aider à surmonter leur traumatisme. Des kits de démobilisation qui contiennent notamment des chaussures, des articles d’hygiène et des vêtements leur ont également été attribués (…) », a-t-elle noté.

Florence Marchal a en outre déclaré que « la place des enfants n’est pas au sein des groupes armés, mais dans leurs familles, à l’école », avant de marteler : « personne n’a le droit de voler son enfant, son garçon ou sa fille ».

Cela ferait un bon nombre de temps, depuis que l’on s’aperçoit de la présence des enfants dans les différents mouvements rebelles, plus particulièrement à l’Est du pays.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *