RDC-contentieux électoraux pour les législatives : Erreurs matérielles ? Le Chef de l’État appelé à prendre des mesures puissantes pour renforcer l’efficacité de la Haute Cour du pays

La Cour constitutionnelle mettra en place une commission spéciale susceptible de réexaminer les invalidations massives d’une trentaine des députés nationaux de Lamuka. Pour y parvenir, le Chef de l’État, en sa qualité de garant de la nation, s’entretient, d’après des sources crédibles, ce lundi avec le président de la Cour constitutionnelle et le Procureur général près de ladite Cour.

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi veut donc se faire une idée sur ces erreurs matérielles évoquées par la Haute Cour du pays et dans le cas échéant, donner certaines orientations nécessaires aux juges de la Cour constitutionnelle.

Il faut noter que depuis le weekend dernier, la plateforme Lamuka avait débuté des manifestants publiques pour dénoncer les arrêts de la Cour constitutionnelle concernant l’éviction de leurs élus de l’Assemblée nationale.

La question qui demeure pendante est celle de voir la Cour constitutionnelle aller jusqu’à dépasser énormément le délai butoir de deux mois pour enfin produire un travail bâclé qui pourrait bloquer l’installation officielle de la chambre basse.

Personne ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. L’hypothèse des probables erreurs matérielles ne tient pas debout et discrédite la Cour constitutionnelle, surtout lorsqu’on sait que les arrêts rendus par cette haute Cour sont opposables à tous.

Face à cette dérive inacceptable, le garant de la nation pourrait alors prendre des mesures nécessaires pour sauver cette institution des mains des  »Sauvages » et des prédateurs.

Gaëlle Deviya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *