Défenseur des intérêts de l’Afrique centrale à la BAD, Freddy Matungulu a échangé avec Félix Tshisekedi sur les priorités économiques de la RDC

Inciter la Banque africaine de développement (BAD) à intervenir financièrement dans la réalisation des projets de développement au Burundi, au Cameroun, en RCA, au Tchad, au Congo-Brazzaville et en RDC, est le cheval de bataille de Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir.

L’administrateur pour l’Afrique centrale à la BAD a, dans le cadre de la mission de consultation dans les pays dont il assure la représentation auprès de cette institution financière d’Afrique, rencontré le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, ce 05 novembre à Kinshasa. Les échanges entre les deux personnalités ont notamment tourné au tour des priorités économiques du gouvernement de la RDC.

Freddy Matungulu s’est dit satisfait des éléments lui fournis par le président de la République, lesquels éléments s’accordent avec le plaidoyer qu’il fait au niveau de la BAD, plus particulièrement pour le compte de la République Démocratique du Congo.

« J’ai commencé cette consultation, bien entendu avec la République Démocratique du Congo. Nous sommes satisfaits de ce tour d’horizon général que nous avons fait avec le chef de l’État, et qui relève la volonté du gouvernement d’aller de l’avant avec les réformes qui sont nécessaires pour renforcer le potentiel de croissance économique, de faire en sorte que dans les mois, les années qui viennent, on puisse être en mesure de transformer l’économie nationale et en faire un outil effectivement de création des richesses et d’amélioration des conditions de vie de nos populations », s’est-il exprimé.

À la tête d’une auguste délégation, Freddy Matungulu est arrivé à Kinshasa le week-end dernier. Il a été d’abord reçu par le ministre des finances, avant de rencontrer ensuite le premier ministre Ilunkamba.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *