RDC: De Novembre 2019 à Juillet 2020, le code minier révisé bénéficiera d’une vaste campagne de vulgarisation, ( ministre des Mines)

Dans une salle remplie comme un œuf, le Ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, assisté de sa vice-ministre, Denise Lupetu, a procédé, ce mercredi, 06 Novembre, au salon Congo de Pullman Hôtel, au lancement officiel de la vulgarisation du code minier révisé et ses mesures d’application.

Plusieurs officiels, dont les membres du Gouvernement, du Parlement, du Corps diplomatique, le Président National de la FEC, le Président National de la Chambre des Mines, les représentants des partenaires techniques et financiers, les membres de la société civile des ressources naturelles… ont rehaussé de leur présence cette cérémonie.

Avec un ton très dynamique, Willy Kitobo a rendu hommage au président de la République, Félix Tshisekedi qui, a-t-il indiqué,  » avec un sens très élevé de patriotisme et de la gestion des affaires publiques, a inscrit, dans son programme d’action, la vulgarisation de la loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 portant code minier telle que modifiée et complétée par la Loi n°18/001 du 09 Mars 2018 ».

 

Le n•1 du secteur minier en RDC a tenu, par ailleurs, à indiquer que la loi en vigueur n’est pas la première législation en la matière que la RDC ait connue dans son histoire.
Ce Code succède au Décret du 16 décembre 1910 modifié et complété par le Décret du 16 Avril 1919, au Décret du 24 Septembre 1937, aux Ordonnances-lois n°67/231 du 03 mai 1967 et n°81-013 du 02 Avril 1981 et, enfin, la loi n°007/2002 du 12 juillet 2002 et le Décret n°038/2003.

Ce qui dénote, d’après le professeur Willy Kitobo, d’une grande volonté du législateur, depuis l’époque coloniale, de doter le pays d’un arsenal juridique devant réglementer la recherche et l’exploitation minières.

« Sur ce, a-t-il conclu, je lance officiellement la campagne de vulgarisation du Code Minier qui va s’étaler de Novembre 2019 à Juillet 2020 sur toute l’étendue du Territoire National».

À ce sujet, Joseph Ikoli Yombo Y’Apeke, Secrétaire Général aux Mines, qui intervenait aussi à cette activité, a fait savoir que cette vulgarisation sera ponctuée d’une série d’activités, à travers les différentes provinces de la République, et seront financées par le Gouvernement central, les provinces hôtes et les partenaires techniques.

Toutes les structures opérant dans le secteur minier seront également mises en contribution pour un succès incontournable de cette campagne de vulgarisation, a révélé Joseph Ikoli.

Hervé Mulumba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *