Ituri-Attaques contre les centres de riposte Ebola: MSF retire temporairement son personnel

L’ONG Médecins Sans Frontières déplore la situation d’insécurité dans la province de l’Ituri, laquelle situation ne lui permet pas de mener à bien des activités dans le cadre de la riposte Ebola. La fois passée, MSF a vu des centres de traitement situés dans le territoire de Biakato être attaqués.

Suite à cela, l’ONG décide d’évacuer de façon temporaire son équipe du territoire.

« Étant donné que nous ne connaissons pas l’identité des auteurs ni leur motivation, il nous est difficile de garantir la sécurité pour nos équipes. Donc, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de temporairement évacuer nos équipes de Biakato », a déclaré monsieur Narcisse, le coordonnateur du programme d’urgence de MSF, dans une sortie médiatique.

Il signale que le MSF laisse tout de même son matériel au ministère de la Santé de la Rdc, qui va poursuivre le traitement.

« La sortie temporaire des Médecins Sans Frontières ne veut pas dire que les activités se sont arrêtés. Les Médecins Sans Frontières s’est assurée de laisser du matériel nécessaire pour la continuité des soins aux patients, lesquels soins se poursuivent par les équipes du ministère de la santé ; nous sommes là pour ces populations, mais en même temps nous avons ainsi une responsabilité vis-à-vis des équipes que nous mettons sur place », a assuré le coordonnateur du programme d’urgence.

Ça fait plusieurs années depuis que la province de l’Ituri est en proie aux différentes attaques de groupes armés.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *