RDC: Denise Tshisekedi et Denise Lupetu unissent leurs forces pour un encadrement efficient de la Ligue des femmes de l’UDPS/Tshisekedi

La salle polyvalente KAGE à la 16 ème rue Limete Industriel a servi, le Jeudi, 26 décembre, de cadre à une grande manifestation ayant regroupé des milliers des membres de la ligue des Femmes de l’UDPS/Tshisekedi autour de la Première dame, épouse du Chef de l’État de la RDC, Denise Tshisekedi et de la Vice-ministre des Mines et Présidente de la ligue des femmes de l’UDPS, Denise Lupetu Tshilumbayi.

L’initiatrice de la fondation « PLUS FORTES», maman Denise Tshisekedi a fait savoir aux femmes de l’UDPS qu’elle compte renforcer sérieusement ses relations avec le département femme de l’UDPS afin d’étudier les modalités pratiques qui ramènera sa fondation à travailler régulièrement ensemble avec le parti, notamment dans le domaine de l’éducation, de la santé, la paix et bien d’autres meilleurs projets de développement.

« Je me ferai un pont entre vous le Chef de l’État… Notre rencontre de ce jour n’est que le début du commencement, un avant goût… À travers son excellence Denise Lupetu, je vais vraiment renforcer mes relations avec vous…»

Plus tard, dans son speech, Denise Tshisekedi a demandé à toute la salle d’observer une minute de silence en faveur de tous les Martyrs du combat politique de l’UDPS depuis sa création.

Séance tenante, madame Denise Lupetu a présenté à la première dame et à l’opinion publique l’équipe dirigeante de la ligue de femmes du parti présidentiel. Cette équipe sera chapotée la première vice-présidente de la ligue des femmes, Christine Mansoni Mansaka, qui doit dorénavant jouer l’intérim de la présidente de cette ligue, d’autant plus que les fonctions d’État de sa cheffe hiérarchique ne lui permettront plus d’être régulièrement active au sein du parti.

Denise Lupetu a, cependant, invité toutes les femmes de son département à demeurer disciplinées et à obéir à l’équipe présentée qui gouvernera également le département femme du parti sous ses directives.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *