RDC: Devant les députés et sénateurs, Félix Tshisekedi présente un Congo qui prend l’allure du développement

Le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi s’est livré, le vendredi 13 décembre 2019, à son tout premier exercice constitutionnel. Il a prononcé le discours sur l’état de la nation devant les deux chambres du parlement réunies en congrès.

Le président de la République a présenté ses diverses réalisations durant la première année de son quinquennat. Il est revenu surtout sur son programme de 100 jours lancé dans le cadre de l’amélioration du social de la population congolaise. Programme qui inclut notamment la gratuité de l’enseignement primaire.

« J’ai ordonné la mise en oeuvre de la gratuité de l’enseignement primaire dans les établissements publics et ce, conformément à l’article 43 de la constitution (…) cette mesure de gratuité a permis de remettre sur le chemin de l’école environ deux millions cinq cents mille enfants en âge de scolarité, jadis exclus du système éducatif », a-t-il dit.

Le chef de l’État a également évoqué des progrès enregistrés dans différents autres domaines.

« Concertant le secteur de la santé, le programme de 100 jours a promis d’acquérir 12 conteneurs de matériels médicaux et médicaments essentiels qui seront bientôt distribués dans toutes les 26 provinces de la République. Ainsi, sur 82 centres de santé prévus pour être réhabilités et construits, 42 sont achevés (…) », a confié Félix Tshisekedi, avant d’ajouter :

« Le programme de 100 jours a permis la réhabilitation et la construction d’un grand hôpital au camp Tshatshi. D’autres réhabilitations concernent les hôpitaux au camp Lufungula et Kokolo, à Kinshasa et l’hôpital Sendwe à Lubumbashi ».

Dans le secteur de l’habitat, a noté le président de la République, « 1500 unités de logements sociaux sont en cours de déploiement dans 5 provinces pilotes, à savoir : Kinshasa, Kasaï central, Kasaï oriental, Kongo central et Sud-Kivu, en raison de 300 maisons par province ».

En ce qui concerne le volet sécuritaire, Félix Tshisekedi a reconnu des zones d’instabilité qui secouent encore le pays dans la partie Est. Il a à cet effet, rappelé la poursuite des opérations militaires contre les ADF.

Enfin, le chef de l’État s’est réjoui de l’image de marque de la Rdc soignée sur le plan international, ce grâce à ces différents voyages effectués à l’étranger.

« Notre pays, depuis plusieurs années, a toujours été présenté sous son plus mauvais visage avec la guerre… C’est pour promouvoir notre nouveau visage, notre nouveau contexte, que je parcours le monde. Aujourd’hui, la voix du Congo est entendue », s’est-il exclamé, à la grande satisfaction de l’auditoire.

Cependant, il a appelé les élus du peuple à pouvoir l’accompagner pour relever d’énormes défis restés, entre autres, la lutte contre la corruption.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *