Séminaire du gouvernement au Kongo Central: Les dessous des cartes

Le président de la République a procédé, le vendredi 27 décembre, à l’ouverture des travaux du séminaire d’orientation et de renforcement des capacités de membres du gouvernement. Organisées à Zongo, dans la province du Kongo Central, ces assises ont duré deux jours.

Dans son mot d’ouverture, Félix Tshisekedi a émis le vœu de voir les participants se donner à fond au cours de ces travaux, de manière à voir comment chaque ministre devra faire pour fournir des résultats escomptés, dans la perspective de rendre efficace l’action du gouvernement.

Le chef de l’État a déclaré notamment qu’un tel séminaire vaut la peine d’être organisé, au regard de la volonté exprimée par deux regroupements politiques différents de gérer le pays ensemble, ce après les dernières élections.

« D’aucuns demanderont, pourquoi un séminaire du gouvernement ? Celui-ci s’explique par le fait qu’à l’issue des élections du 30 décède 2018, nous avons eu un président élu issu de l’ancienne opposition et une majorité considérable au niveau du Parlement. Nous devions donc, entre ténors de deux ensembles sortis de là, le CACH d’une part et le FCC, d’autre part, user de notre intelligence et de notre sagesse pour trouver une formule qui rende le pays gouvernable » a-t-il dit.

Le séminaire a été animé par le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba. L’on signale également la présence de plusieurs experts, entre autres, celle du Congolais Matungulu Mbuyamu Ilankir, Administrateur de la BAD pour l’Afrique centrale.

Fabrice Lukamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *