RDC : À la base d’une rocambolesque affaire d’enlèvement, séquestration et tentative de meurtre d’une de ses amantes, Alexis Thambwe Muamba (ATM) dans des salles draps

Il ne se passe pas 3 mois sans que l’on parle du mal de lui. D’aucuns affirment qu’il est poursuivi par un signe indien déterminé à l’anéantir spirituellement.

Et pour cause?

Tous les épithètes lui attribués depuis le coup fourré contre Fatshi sont de nature à noicir son cursus et demeurent moins élogieux pour quelqu’un qui lorgne la présidence de la République. Il s’agit bien, vous vous en doutez, de Alexis Thambwe Muamba, Ecce homo pour les latinistes, au regard des qualités morales controversées dont il fait preuve, malgré les hautes charges qui lui incombent au pays.

Après avoir été secoué par 2 scandales à la chambre haute du Parlement, notamment la surfacturation de la rénovation de l’hémicycle de la chambre haute du Parlement et les insultes proférées à l’encontre de la Sénatrice Goya, le voilà de nouveau confronté à une affaire d’enlèvement, séquestration et tentative de meurtre dont s’est illustrée son épouse, non autrement identifiée, contre une de ses amantes.

En effet, dans une vidéo diffusée sur la toile, une des amantes de l’honorable Alexis Thambwe Muamba, Président de la chambre haute du Parlement, connue sous le nom de madame Sylvie SAFI, declare avoir été victime d’enlèvement, de séquestration, d’agression et de tentative de meurtre de la part de sa rivale et femme légitime de ATM.

Portant dans ses bras un bébé mâle d’environ 1an et dont le visage ressemble à celui de ATM comme 2 goûtés d’eau, madame Sylvie SIFA, originaire de kindu- Maniema comme son chéri, ne sait à quel saint se vouer suite aux menaces proférées contre sa personne par le 1er bureau et femme légitime de ATM, lui promettant la mort partout où elle la croiserait.

Pour la petite histoire, madame Sylvie affirme avoir été au service de ATM dans une de ses maisons à kindu où il se rendait régulièrement pour ses vacances.

Épris amoureusement de Sylvie, ATM l’a envoyé pour un dépistage auprès de son médecin traitant répondant au nom de Dr Guylain. Le test s’étant révélé concluant, ATM a eu plusieurs aventures amoureuses avec sa nouvelle conquête jusqu’à ce que madame Sylvie tombe enceinte.

Au bout de 7 mois de grossesse, ne pouvant se passer d’elle, ATM l’a prié de le rejoindre à kinshasa en vue de mieux s’occuper d’elle. C’est à l’immeuble mediopole ou métropole qu’elle sera logée, dans l’appartement occupé par la jeune sœur de ATM répondant au nom de Emiliane.

C’est ainsi que le couple Sylvie-ATM se lança à corps perdu dans la belle vie. Chaque jour, ATM la faisait escorter par un certain Shabany de Gombe vers une de ses villas « abattoir pour femmes » à ma campagne, dans la commune de Ngaliema et ne la libérer qu’à 22h00.

1 mois après, un garçon faisant parti des émissaires de ATM vint demander à madame Sylvie de le suivre à ma campagne pour un rendez-vous avec le boss.

Malheureusement, elle se rendit compte tard d’être tombée dans un guet appens lui tendu par la femme légitime de ATM. Cette dernière ordonna aux policiers commis à sa garde ainsi que l’émissaire et le sieur Shabany de battre madame Sylvie jusqu’au moment où elle commença à saigner. Le 1er bureau ordonna aux policiers d’aller la noyer.

C’est à proximité du fleuve Congo où le groupe sera surpris par 2 dames, une bourgoumestre et celle du social de kintambo, qui tireront madame Sylvie des mains de ses bourreaux. Les policiers leur avouèrent être au service de ATM.

Sous le choc et entraînée urgemment dans un centre hospitalier à la 1ere rue Limeté, elle va prématurément donner naissance à un fils qu’on appelle déjà: ATM Junior. Tous les frais d’hospitalisation ont été couverts par le géniteur de l’enfant.

8 mois après la naissance du bébé, raconte-t-elle, la femme légitime de ATM m’a chassé de chez notre belle soeur commune, en menaçant de m’ôter la vie à tout moment, avec la complicité de ses frères résidant sur la rue Saio à Ngiri-ngiri.

Et, pour conclure, madame Sylvie Sifa, dépourvue de tout et vivant des aumônes des hommes et des femmes de bonne volonté, sollicite le concours de maman Denise Tshisekedi et du Chef de l’État pour lui venir en aide et de la protéger contre les menaces de sa rivale qui lui dispute ATM du Congo, le ecce homo.

HMT/ LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *