RDC-Covid 19: Faustin Fitika chercherait à quitter précipitamment le pays, alors qu’il est sous le coup d’une convocation du Casier judiciaire ( Sources proches du Ministère de la santé)

D’après les sources officielles, monsieur Faustin Fitika, congolais d’origine résident en France, est le premier malade atteint de la Covid-19 en RDC.

Néanmoins, l’homme s’est rétracté la semaine passée au cours d’une émission sur les réseaux sociaux et a affirmé qu’il a été plutôt contraint de force par les autorités sanitaires, dont le ministre de la santé, Eteni Longondo, pour accepter qu’il était malade, alors qu’il n’en était pas le cas selon ses propres dires.

Ces révélations ont été à la base d’un tollé général au sein de la société congolaise dans un contexte où les doutes persistent autour de l’existence ou non de la maladie à Corona virus en RDC.

Frustrés, plusieurs observateurs ont émis le vœu de voir la justice se pencher rapidement sur ce dossier pour tirer les choses au clair. Mais ce mercredi, un membre du cabinet du ministère de la Santé a mis en ligne, sur son compte Facebook, une information selon laquelle « le vrai-faux malade de la Covid-19», Faustin Fitika se préparerait à fuir le pays pour échapper aux éventuelles représailles judiciaires après ses graves révélations jugées fausses par le ministère de tutelle.

En voici le contenu de la publication susdite :

«Nos sources nous renseignent que Monsieur FAUSTIN FITIKA ici en image connu comme le premier cas de COVID-19 n’a pas répondu à la convocation du casier judiciaire

Ces mêmes sources nous renseignent que ce monsieur est déterminé à fuire et serai même en pleine préparation pour voyager aujourd’hui pour Paris.

L’homme aurait aussi déclaré de faire un démenti sur ses allégations contre le ministre de la santé dès lors qu’il arrive en France.

Nous demandons à la justice de lancer un avis de recherche pour que ce monsieur n’échappe pas si toutes ces informations sur lui sont vraies», fin de citation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *