Afrique : Mali, une République sans Président, sans gouvernement ni parlement

Le Mali est actuellement sans Président. Ibrahim Boubacar Keita (IBK) a démissionné dans la nuit du 18 et 19 août 2020. Il a également annoncé la dissolution du Parlement et du gouvernement.

Cette démission est intervenue après que lui et son premier ministre Boubou Cissé ont été arrêtés par les militaires maliens le mardi dernier.

Pour rappel, IBK était appelé par la majorité des Maliens et les acteurs politiques de l’opposition ainsi que les organisations de la société civile du pays à quitter ses fonctions. Beaucoup ont estimé que rien n’allait au Mali presque sur tous les plans. Ces derniers jours, des mouvements de protestation étaient organisés partout au pays.

Dans leur déclaration lue à la télévision nationale malienne, les militaires qui l’ont renversé, ont appelé à une transition civile conduisant à l’organisation des élections dans un délai raisonnable. Ils promettent par ailleurs de respecter tous les accords nationaux et internationaux signés par le gouvernement malien.

Mais il sied de signaler que toute la Communauté internationale a condamné ce renversement.

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *