Aile de la devise nationale sur la monnaie étrangère,un économiste parle d’un carton jaune de la BCC (Ct Freddy Biamanyi)

Il s’est observé depuis le weekend dernier, la baisse sensible du dollar américain sur le marché de change.Le taux varie entre 16000fc,17000fc et 18000fc pour 1usd. A Kananga, quelques cambistes ont, à l’appel de la banque centrale, retiré leurs tableaux, alors que d’autres les maintiennent les longs des routes avec les différents taux revus à la baisse tels que susmentionnés.

De son côté, l’économiste Freddy Biamanyi pense que la baisse du taux de change est le résultat d’injection des dollars sur le marché par la BCC, qu’il y a un cas et croît que cette baisse pourrait influencer le quotidien des congolais dès lors que les prix des produits alimentaires et autres bougeront d’un franc.
« La politique monétaire est l’affaire de la banque centrale. c’est elle qui doit voir quelle quantité de masse monétaire qu’il faut mettre sur le marché. Alors le taux auquel nous assistons aujourd’hui qui est en faveur de la population c’est parceque certainement la banque centrale projette injecter sur le marché plus de vingt millions de dollars américains via les banques commerciales pour permettre à celles-ci de ta les francs congolais excédentaires et cela jouera en faveur de l’appréciation de la monnaie nationale. c’est aussi un carton jaune aux banques commerciales qui fixent des taux fantesistes . C’est normal la banque centrale n’a pas la maîtrise de la masse monétaire qui circule actuellement,il y a des fonds qui échappent au circuit du contrôle de la BCC »

Cependant, Biamanyi Kalume invite l’Etat congolais à défiscaliser certains produits importés dans le soucis de periniser cette action

« Le marché réel c’est le marché des biens. Les opérateurs économiques observent encore la situation, ils doivent revoir à la baisse les prix de certains produits importés et services . Le niveau de vie de la population doit s’améliorer, le pouvoir d’achat de la population doit aller dans le sens positif et les conditions de vie se soulagent.
Ceux qui avaient thésaurisé les devises, ont senti le feu.

La meilleure façon de faire, c’est encourager la production locale,inonder le marché et le gouvernement central doit défiscaliser certains produits importés et services, cela va jouer à long terme parce que le taux reflète le marché »

Retenez que le taux officiel fixé le lundi 03 août dernier par la banque centrale du Congo (BCC) est de 1900fc pour 1usd, contrairement aux différents taux fixés par les cambistes à travers la République démocratique du Congo.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia, depuis Kananga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *