Kinshasa: Quand le phénomène « Kuluna » bat son plein au quartier Kingasani à Kimbanseke, le bourgmestre Gatembo interpellé

La forme de banditisme urbain appelé communément « Kuluna » est en pleine activité au quartier Kingasani, dans la commune de Kimbanseke. Actuellement deux groupes des jeunes gens « Kulunas » se livrent à de violentes confrontations, causant ainsi l’insécurité de la population.

La situation s’est aggravée avec des morts enregistrées pendant ces confrontations.

En début de juillet dernier, un jeune homme, la vingtaine révolue, a été lâchement tué lorsque le groupe de « Kulunas » du quartier « Ngamayama » ont fait incursion dans leur quartier, le quartier « 17 mai ». Une semaine et demie après, l’autre groupe a également vengé tuant une personne de l’autre côté. Comme si l’État n’existait.

Suite à cette situation, la peur a gagné les paisibles citoyens de ce coin de la capitale. Les uns et les autres craignent maintenant d’effectuer des déplacements vers ces quartiers, de crainte de subir le mauvais sort de la part de ces hors-la-loi. D’ailleurs, signalons que pendant la bagarre, les jeunes gens brigands agressent tout le monde et extorquent des biens à des personnes.

La population déplore l’impuissance de la Police nationale qui n’arrive pas à lui garantir la paix en stoppant ce phénomène.

« Nous nous demandons si les agents de l’ordre sont dans ces quartiers… Nous sommes très inquiets. Nous craignons beaucoup pour nos enfants », s’est exprimée sous couvert d’anonymat une habitante du milieu.

Et d’ajouter : « il y a l’absence de l’État ici. Franchement ».

Au regard de ce qui précède, il y a lieu de dire qu’il revient au bourgmestre de la commune de Kimbanseke de prendre le toreau par les cornes pour remettre de l’ordre dans son environnement et de permettre à la population de retrouver la quiétude.

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *