Me Patrick Tshiaba: «Même si les élections ne s’organisent pas en 2023, le soleil ne s’arrêtera pas ni ne descendra sur nos têtes»

Me Patrick, vous responsable du GRET. Le FCC dit qu’il n’acceptera pas le report de la date des élections après 2023, comment réagissez face à ce qu’aucuns voient comme une fuite en avant?

Me Patrick Tshiaba : L’article 70 de la Constitution appuyé, du reste, par un arrêt de la Cour Suprême est claire: « le Président de la République reste en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau président élu».
C’est un article qui a été beaucoup chanté par le FCC pendant leur mandat. Ils doivent être conséquents lorsque c’est le tour des autres. Il se fait que certaines contraintes politiques, des catastrophes naturelles, l’épidémie de la COVID 19 peuvent influencer la tenue des scrutins de 2023, si ça sera le cas, on aura pas d’autres choix que de repousser ces élections. Face à des difficultés du même genre, le Président américain Donald Trump a déjà averti son peuple sur un propable report des élections.

En RDC, même si les élections ne s’organisent pas en 2023, le soleil ne s’arrêtera pas ni ne descendra sur nos têtes. Que nos amis du FCC se tranquillisent et évitent surtout des chantages.

Propos recueillis par LIBERTÉ PLUS, Août 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *