RDC: Abigaelle Wa nzambi Lussambo: « la seule manière pour le PPRD et «ses partis satellites» de survivre politiquement est de se rendre aux consultations annoncées par le Président de la République

C’est peut-être un conseil d’ami mais il est surtout certain que la combattante de l’UDPS, Abigaelle Wa nzambi Lussambo est en train de prévenir le parti de Joseph Kabila sur la dangerosité de perdre complètement le pouvoir à cause du manque des stratégies. Pour elle, en effet, le PPRD court le risque de disparition.

« Exerçant le contrôle sur 25 exécutifs provinciaux sur 26 que compte le pays, sur les assemblées provinciales, la territoriale, le gouvernement national et les deux chambres du parlement, que sais-je encore, le PPRD est demeuré au pouvoir même après l’arrivée du Président Félix Tshisekedi à la tête du pays en 2018». Mais qu’a-t-il fait de ces avantages politiques ? s’interroge-t-elle.

Le PPRD perd tout et pourrait basculer à l’opposition, contrairement à l’UDPS qui tient à conserver son pouvoir jusqu’à ce que Christ revienne toujours par des voies démocraties.

«Il est vraiment imprudent pour un parti politique ayant vu le jour au pouvoir de basculer si brutalement à l’opposition», alerte Abigaelle Wa nzambi Lussambo qui pense, en outre, que la démarche du Chef de l’état pour la mise en place d’une nouvelle majorité ou une probable dissolution du parlement est irréversible.
En cela, la seule manière pour le PPRD avec ses «partis satellites» de survivre politiquement c’est de se rendre aux consultations initiées par le Chef de l’État. À bon entendeur, salut, a-t-elle tranché d’un ton ferme.

Il sied de noter que Joseph Kabila réunit ce lundi les responsables des groupes parlementaires de sa plateforme FCC en vue de les convaincre d’être solidaires pour maintenir intact leur configuration actuelle au parlement.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *