RDC: Le vice-ministre de la santé agité après que son titulaire ait demandé le changement des signataires des comptes des Fonds Covid-19 à Equity bank

De plus en plus de grandes difficultés étaient constatées lorsqu’il s’agissait de procéder au retrait de l’argent destiné au traitement de la Covid-19 au niveau de la banque Equity bank. Tout simplement parce que des personnes qui étaient désignées comme co-signataires des comptes, entre autres le ministre de la santé, son vice et le secrétaire général à la santé, n’étaient pas toutes sur place. Si l’une était présente, l’autre était absente. Afin d’éviter cette situation qui semblait compliquer le traitement de la maladie, le ministre de la santé, le docteur Eteni Longondo, a bien pensé, en tant que gestionnaire attitré de ces fonds et la seule personne qui s’explique sur toutes les questions des finances de ce secteur devant le Parlement, changer des signataires des comptes des « fonds Covid-19 » ouverts par le ministère de la santé auprès de la banque précitée. Mais cette démarche du ministre n’a pas enchanté son vice, qui a fait des réactions allant dans le sens d’accuser son chef de non-clarté dans la gestion de ces fonds.

A-t-on appris, Albert Mpeti Biyombo s’est rendu à Equity bank pour dire qu’il est toujours co-signataire desdits comptes. Et, comme si cela ne suffisait pas, il s’est autorisé à publier dans les médias des lettres du ministre Eteni adressées à Equity bank pour demander le changement des signataires de ces comptes.

Se confiant à liberteplus.net, une source fiable du ministère de la santé a dénoncé cette attitude du vice-ministre et elle a qualifié sa réaction de folle dérive et de la pure agitation.

« (…) Albert Mpeti Biyombo, vice-ministre de la santé, est allé crier chez Equity Bank le 01 octobre, mettant la clientèle de cette banque en insécurité. Il s’est considéré là-bas comme étant co-gestionnaire des comptes du ministère de la santé, oubliant que son pouvoir est limité et que c’est le ministre qui répond à toutes les questions financières devant le Parlement et cela conformément à la loi des finances (…) », a déclaré monsieur X.

La même source a tenu à préciser qu’ « en date du 13 mars 2020, le ministre a sollicité l’ouverture d’un compte pour la gestion de Covid-19, en désignant comme co-signataires, le vice-ministre et le secrétaire général à la santé. Les deux personnalités, à savoir le ministre et son vice signaient conjointement jusqu’à ce que le vice-ministre se déplace pour une mission de service prévue pour quatre jours mais qui a pris quatorze jours. Dans l’entre-temps, il fallait signer le décaissement au niveau de la banque pour donner de l’argent à trois hôpitaux dans le cadre de désengorgement, afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. Raison pour laquelle le ministre est rentré dans ses droits en tant que gestionnaire attitré parce qu’il fallait mener des actions pour lutter contre cette pandémie. Voilà la raison de la correspondance du 04 mai instruisant Equity Bank de considérer comme signataire, seul le ministre de la santé; et en cas d’empêchement, sur proposition du ministre, le vice-ministre signera conjointement avec le secrétaire général, afin que les activités du ministère ne soient pas bloquées ».

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *