RDC: l’ONG OCELCDH appelle à une marche pacifique le 30 oct pour demander aux USA de s’impliquer pour la restauration de la paix à l’Est [Interview]

La recrudescence de l’insécurité dans la partie Est de la République démocratique du Congo boulverse plus d’une personne. Responsable de l’ONG Observatoire Congolais pour l’émergence Lutte contre la Corruption et la défense des droits humains», OCELCDH, Ngoyi Milambo Milo dit ne pas comprendre la persistance de cette situation, alors qu’elle pouvait être réglée en une poussière de secondes, si tous ceux qui se disent des vrais partenaires de la RDC intervenaient.

Dans une interview exclusive accordée à liberteplus.net le vendredi, 16 octobre 2020, il annonce une marche pacifique qui sera organisée par sa structure le 30 octobre prochain, au cours de laquelle il sera question de demander officiellement aux États-Unis d’Amérique, car, ils ont tous les moyens, de s’impliquer pour que la paix revienne vite à l’Est. Au cas contraire, a-t-il dit sans ambages, les USA connaitraient bien cette situation qui a perduré. Dans la foulée, monsieur Ngoyi signale que les activistes profiteront également de la manifestation pour exiger la démission du gouvernement Ilunkamba qui selon lui, constitue l’obstacle à la réalisation de la vision du Chef de l’Etat.

*Interview réalisée par Fabrice Lukamba et Hervé Mulumba.*

*liberteplus.net* : Bonjour monsieur Ngoyi Milambo Milo ! Vous avez lancé un appel à marcher le 30 octobre prochain. C’est quoi l’objectif de cette marche pacifique ?

*Ngoyi Milambo Milo* : Bonjour messieurs les journalistes ! Plusieurs raisons nous poussent à organiser cette marche pacifique. D’abord, nous l’organisons pour dire au gouvernement américain qu’il ne peut rester indifférent face à l’instabilité à l’Est de la République et qu’il doit intervenir. Car, les États-Unis sont nos partenaires. Et en plus, ils ont tous les moyens nécessaires pour imposer la paix dans notre pays. Nous ne comprenons pas pourquoi les USA ne se sont jamais impliqués pour que la paix s’installe chez nous. Ou bien ils connaissent la situation… Nous allons leur lancer un appel solennel. Si nous constatons aucune réaction de leur part, nous allons vite étayer l’hypothèse selon laquelle les guerres dans notre pays sont le jeu des puissances mondiales, comme on entend dire d’autres observateurs… Et en ce moment là, les Américains seront obligés de nous expliquer clairement ce qui se passe à l’Est.

Par ailleurs, nous allons aussi marcher pour demander à tout le gouvernement Ilunkamba de démissionner. Ce gouvernement comme il est majoritairement composé de gens du Front commun pour le Congo, eh bien nous constatons qu’il ne manifeste pas la bonne volonté de collaborer avec le Chef de l’Etat. Parce que des décisions prises par le Chef de l’Etat au cours des réunions du Conseil des ministres ne sont pas toujours exécutées par ces ministres du FCC. Voilà ce que je peux vous dire.

*liberteplus.net* : De manière très concrète, vous vous attendez à quoi après ladite marche ?

*Ngoyi Milambo Milo* : De manière très concrète, nous voudrions que la solution soit trouvée aux préoccupations soulevées. Par rapport au problème d’insécurité à l’Est du pays, comme dit ci-haut, nous aimerions vraiment voir les États-Unis s’impliquer comme le vrai partenaire de la République Démocratique du Congo pour restaurer la paix dans ce coin du pays, car ils ont tous les moyens. Et aussi, il faut que Ilunga Ilunkamba et toute son équipe démissionnent.

*liberteplus.net* : Merci pour cet entretien monsieur Ngoyi Milambo Milo.

*Ngoyi Milambo Milo* : C’est moi qui vous remercie messieurs les journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *