Égalité des traitements des agents dans l’administration des Mines: La division urbaine des mines de la ville de Kinshasa rend hommage au Ministre et à la vice-Ministre des Mines

Une cinquantaine des agents de la division urbaine des Mines de la ville de Kinshasa ont fait le déplacement de l’hôtel du Gouvernement ( immeuble intelligent), ce mercredi, 04 Novembre, munis des sifflets, rameaux, banderoles, fanfares chantant et dansant à l’honneur du ministre des Mines, le professeur Willy Kitoko Samsoni.

Ces agents se disent particulièrement reconnaissants envers le numéro 1 des Mines et sa vice-Ministre Denise Lupetu Tshilumbayi ainsi que le Secrétaire Général aux Mines, Joseph Ikoli pour leur implication en vue de la promotion des droits de tous les administrés de la division urbaine des Mines.

«Nous sommes là pour remercier son Excellence Monsieur le ministre des Mines pour l’action qu’il vient de faire à notre faveur, a lancé le Président syndical qui conduisait cette délégation.

Dès qu’il a pris ses fonctions, poursuit-il, il est passé au Secrétariat général des Mines. Nous avons d’abord capté sa politique, sa philosophie et sa manière de travailler. Il a dit qu’il est venu pour le social des agents et l’informatisation des services…
Nous avons dit pour travailler, nous devons être motivés. Car, nous sommes quelque peu marginalisés à cause des primes des risques.

À cet effet, martèle-t-il, nous avons transmis une seule correspondance au Ministre en rapport avec notre situation tragique. Sans même nous recevoir, le Ministre nous a répondu favorablement. C’est pourquoi vous voyez les agents en joie. À notre niveau, nous nous décidons aussi de travailler efficacement pour la vulgarisation et l’application sans faille du code minier pour la maximisation des recettes publiques. Sur ce point, il faut noter que le Ministre des mines a rendu possible la formation des OPJ pour la toute première fois depuis l’époque coloniale», a-t-il fait savoir.

Il a aussi remercié la Vice-ministre des Mines qui s’est impliquée pour le rendement actuel.

Hervé Mulumba et Gaëlle Deviya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *