Retour de la RDC à l’AGOA: Désiré Muwala parle des résultats des différents voyages de Félix Tshisekedi minimisés par certaines personnes

La réintégration de la République démocratique du Congo à African Growth and Opportunity Act (AGOA), une Loi américaine qui vise à soutenir les économies des pays du continent en leur permettant d’accéder et d’exercer le commerce sur marché des USA, continue de réjouir plusieurs personnes.

Se confiant à la presse, Désiré Muwala, conseiller spécial du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, pense lui qu’il faudrait d’abord féliciter le président de la République, car ceci fait partie des fruits de très fortes lobbyings qu’il a menés lors de ses différents voyages à l’étranger, des voyages mal interprétés par d’autres personnes.

« D’abord, c’est un démenti pour tous ceux qui pensaient que le président Félix-Antoine Tshisekedi était en train de faire du tourisme », a-t-il laissé entendre.

Et de dire: « Alors que le président était en quête des investisseurs pour venir mettre en valeur nos ressources naturelles. Et c’est grâce à ses voyages dont le voyage qu’il avait effectué aux États-Unis (…) qu’il a pris langue avec l’administration américaine pour dire que le Congo voulait revenir aux mécanismes de l’AGOA. Et aujourd’hui, nous constatons que le Congo rentre dans son droit pour exporter, sans frais des douanes, les produits (…) ».

Rappelons que c’est le mardi 22 décembre dernier que le président américain sortant, Donald Trump, a décidé de la réintégration de la RDC à l’AGOA. Selon les USA, cette réintégration fait suite au respect par la RDC des différentes conditions imposées aux nations africaines pour entrer à l’AGOA, dont la promotion des droits humains, de l’Etat de droit, etc. La RDC avait perdu ce statut vers les années 2010, sous Barack Obama.

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *