Après le succès de Tshisekedi sur la Kabilie, Bellarmin Kimbulu estime que « l’heure est à la conception de projets nobles pour le bien-être des congolais avec le concours de l’Union Sacrée» ( Interview)

Président Cellulaire de l’UDPS-Delvaux, Bellarmin Kimbulu Lubemba est aussi Président du Parlement débout «Base Huillerie». Il assume les fonctions du Conseiller Financier au Ministère de la Santé dirigé par le Ministre Eteni Longondo.

Il a accordé, ce Vendredi, 29 Janvier, une interview exclusive à votre média autour des questions d’actualité, notamment sur *la commémoration du quatrième anniversaire de la mort d’Étienne Tshisekedi, ancien président de l’UDPS*. Sur ce point, Bellarmin Kimbulu Lubemba a rappelé quelques bons souvenirs qu’il garde de cet icône de la politique congolais et une figure historique de l’UDPS.

La candidature de l’honorable Jean-Marc Kabund au Poste du Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale ainsi que le basculement du clan Kabila à l’opposition sont aussi des points qui ont été débattus au cours de cet entretien.

*LIBERTÉ PLUS* : L’UDPS va commémorer les 4 ans de la disparition d’Étienne Tshisekedi ce 01 février. Avec tout ce qui se passe actuellement au pays, son parti est en train de consolider le pouvoir d’État dans un contexte très difficile, peut-on dire en ce moment que le sphinx de Limete vous a laissé un très bel héritage politique ?

*BELLARMIN KIMBULU*: Effectivement, le grand héritage que le sphinx nous a laissé c’est le bon sens dans la prise des options politiques. Raison pour laquelle le Président Fatshi a réussi à déboulonner le système installé par le FCC sans effusion de sang, et cela dans le respect de notre Constitution. Étienne Tshisekedi avait déjà fait une grande partie de cette lutte. Vous vous rappelerez que lors de son dernier meeting sur le boulevard triomphal, il avait lancé un message fort aux combattants «Prenez-vous en charge», nous avait-il dit. Je me rappelle encore qu’Étienne Tshisekedi, quand il nous avait reçu en 2016 avec tous les membres de la commission des donateurs volontaires, il nous avait rassuré que la victoire était proche, et aujourd’hui, nous célébrons sa prophétie politique.

*LIBERTÉ PLUS*: Quels sont les souvenirs que vous gardez encore d’Étienne Tshisekedi ?

*BELLARMIN KIMBULU*:
Étienne Tshisekedi, c’est toute une bibliothèque! C’est difficile d’énumérer tous les souvenirs mais je me rappelle tout d’abord de sa brillante victoire à la CNS, sa décision de demonetiser le Zaïre. À l’époque, nous l’avions accompagné en 1997 à la primature et il fut enlevé par la DSP au niveau de l’avenue du 24 novembre. Je me souviens encore de son assurance quand il nous avait reçu avec le groupe d’étudiants du Congo après notre marche contre Mzee Kabila en 1997 lors de la prestation de serment devant le président Museveni et d’autres dirigeants africains.
Sa création de l’ASD  » alliance pour la sauvegarde du dialogue » après la débâcle du PPRD et du MLC pour aller tenter de signer l’accord de cascade à Matadi restera historique pour moi.
Son annonce pour la fin du 1+4 au 30 juin 2005.
Son approbation pour la signature de l’Accord de Saint sylvestre à la Cenco.

*LIBERTÉ PLUS*: Le Président a.i de l’UDPS, l’honorable Jean-Marc Kabund, va briguer de nouveau le Poste du 1ier Vice Président de l’Assemblée nationale, quelle est votre réaction à ce sujet ?

*BELLARMIN KIMBULU*: Le Président Jean-Marc Kabund a le soutien de l’UDPS et du peuple congolais. Il mérite au vu de son courage politique parce qu’il est de l’école de Tshisekedi qui l’avait surnommé Héros Vivant déjà en 2011.

*LIBERTÉ PLUS*: Les proches de Joseph Kabila décident d’embrasser l’opposition républicaine face à votre pouvoir. Ils disent que ça sera la meilleure opposition… Quelle chance donnez vous à eux?

*BELLARMIN KIMBULU*: C’est ça aussi la beauté de la démocratie sous Fatshi. Vous comprendrez que nous n’avions pas changé les éléments de la police sous notre règne mais actuellement, il y a moins des bavures policières qu’avant. Ils ont perdu plus de temps en se croyant au pouvoir. Bon, l’opposition n’a jamais été facile! Avec nos 37 ans d’expérience, nous en savons quelque chose.

*LIBERTÉ PLUS*: Nous avons fini, avez-vous une autre chose à ajouter ?

*BELLARMIN KIMBULU*: L’heure est à la conception de projet pour le bien être de congolais le concours de l’Union Sacrée.

Propos recueillis par Hervé Mulumba, LIBERTÉ PLUS, janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *