Libération d’Eddy Kapend : Elie Luboya rappelle au Cardinal Ambongo que la grâce présidentielle fait partie du pouvoir discrétionnaire du Chef de l’État

Le Combattant de l’UDPS Élie Luboya Kashama n’est pas d’accord avec le Cardinal Fridolin Ambongo lorsqu’il veut faire croire à l’opinion publique que la grâce accordée aux condamnés dans l’affaire Mzee Laurent désiré Kabila, dont Eddy Kapend, tire essentiellement son origine de la volonté de la famille biologique de Kabila.

«La grâce présidentielle fait partie du pouvoir discrétionnaire réservé au Chef de l’État par la constitution», a indiqué ce Dimanche le combattant de l’UDPS Élie Luboya Kashama qui pense en même temps que le Cardinal se base sur les spéculations pour critiquer et minimiser le fait que l’ex aide-de-camp de Laurent désiré Kabila soit libéré sous le régime du président Félix Tshisekedi.

Lors de sa récente communication, le Cardinal ambongo a affirmé que la libération de Eddy Kapend et ses co accusés avaient notamment bénéficié de l’autorisation de la famille Kabila.

Toutefois, Élie Luboya met les propos du prélat catholique dans le compte de la liberté d’expression.

«Nous sommes en démocratie, chaque congolais est libre d’émettre son point de vue. Nous ne pouvons pas avoir tout le monde qui convergent avec nous, sinon ça sera la dictature», a-t-il conclu.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *