RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba ne compte pas adhérer à l’Union Sacrée du Président Tshisekedi

Après être notifié de l’adoption de la motion de censure contre le gouvernement, Sylvestre Ilunga Ilunkamba remet officiellement sa démission au Chef de l’Etat

Les choses se sont vite passées dans le monde politique Rd congolais cette semaine. Après l’adoption à l’Assemblée nationale de la motion de censure contre le gouvernement, le mercredi dernier, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a remis officiellement sa démission au Président de la République ce vendredi 29 janvier 2021.

Rappelons qu’avant cette démission, le désormais ex-. Premier ministre avait exigé au Bureau d’âge de la Chambre basse du Parlement la notification de la déchéance de son gouvernement. Cette notification, a-t-on appris, lui a été faite ce même vendredi.

Membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) de Joseph Kabila, Sylvestre Ilunga Ilunkamba a été nommé Premier ministre le 20 mai 2019 par le Président Félix Tshisekedi sur proposition de sa famille politique, le Front commun pour le Congo (FCC).

Comme expérience professionnelle, ce professeur d’Universités a occupé plusieurs fonctions au sein de différents gouvernements. De 1981 à 1983, il était Vice-ministre à l’Economie, à l’Industrie et au Commerce extérieur. En 1983, il était nommé Vice-ministre du Plan. Une année après, soit en 1984, il était Vice-ministre du Portefeuille. Comme si cela ne suffisait pas, en 1990 le docteur en Sciences économiques appliquées était nommé ministre du Plan.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba a travaillé également comme Directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC). C’était en 2014.

Cette démission permet à Félix Tshisekedi de nommer un premier ministre de l’Union sacrée de la nation.

Dans la communication qui a suivi sa démission, l’ancien Premier ministre a remercié le Chef de l’État Félix Tshisekedi et le président honoraire Joseph Kabila. Il a de manière un peu voilée fait savoir qu’il n’a pas l’intention d’adhérer à l’Union sacrée du Président Tshisekedi qu’il considère désormais comme un voisin, un adversaire politique de Joseph Kabila, son autorité morale « chéri ».

« Comme l’a dit un célèbre chansonnier, je cité, « Il faut savoir quitter la table quand elle est desservie, affirme-t-il. Mais, je ne vais pas quitter la table desservie moi pour aller continuer à manger chez le voisin, a-t-il renchéri.

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *