UDPS – Actualités: Le Secrétaire Général Augustin Kabuya a réceptionné le mémorandum de la Force du Progrès

Dans la soirée du Jeudi, 07 janvier, une centaine des jeunes membres de la «Force du Progrès» ont rencontré leur Secrétaire Général, Augustin Kabuya, au siège National du Parti à Limete.

Ces jeunes étaient porteurs d’un message clair contenu dans un mémorandum qui a été lu à l’intention du SG Kabuya par le Secrétaire National Nixon Leya.

Dans ce document de deux pages, la Force du Progrès, sous la direction de leur Président a.i, Kennedy Ngandu ngandu, exige que ses 800 membres trouvent de l’emploi. Se considérant comme fer de lance de la protection du régime par des actions pacifiques de terrain, la Force du Progrès sollicite également un strapontin ministériel dans le Gouvernement de l’Union Sacrée.

En bon père de famille, Augustin Kabuya a jugé ce mémo légitime estimant ansi qu’il n’est pas interdit à un membre du Parti ou aux membres d’une Association à l’UDPS d’avoir les ambitions et a promis de le transmettre à qui de droit pour qu’une suite favorable leur soit réservée.

En outre, le numéro 2 du Parti Présidentiel a demandé à ses interlocuteurs de s’organiser très rapidement et dans la discipline, sans aucune influence extérieure pour mettre en place une équipe dirigeante. Aucune personne, dit-il, n’a le droit de se mêler dans le fonctionnement de la Force du Progrès pour ses intérêts personnels car, la hiérarchie de l’UDPS est en train de suivre de près tout ce qui se passe au sein de cette structure, surtout en ce qui concerne l’élection de sa nouvelle direction après la mise à l’écart de Gecko Beia, laquelle direction sera l’interlocutrice valable, un véritable courroie de transmission, a-t-il indiqué, entre la Force du Progrès et la hiérarchie de l’UDPS pour, notamment, l’exécution sans faille du présent mémo.

Pour clôturer son échange avec les jeunes de la force du progrès, l’homme de 70% a insisté aussi sur le profil de la personne qui va diriger la Force du progrès. Il doit être un ancien que la hiérarchie connaît, pas un mouton noir que certains individus chercheront à imposer au moyen des billets verts ou les sacs de semoules, a-t-il tranché.
La force du progrès appartient rien qu’à l’UDPS, que celui qui a son Parti, laisse UDPS en paix avec la force du progrès, fin de citation.

C’est vers 20h que le SG Kabuya a quitté la permanence avec des acclamations très nourries. Comme pour dire que l’homme maîtrise et contrôle bien la base du parti qui assure un soutien indéfectible au pouvoir du Chef de l’État Félix Tshisekedi.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *