Union africaine: Félix Tshisekedi succède à Cyrill Ramaphosa

Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi, préside désormais aux destinées de l’Union africaine (UA). Son investiture a eu lieu, ce samedi 06 février 2021 à Addis-Abeba en Éthiopie, à l’occasion de l’ouverture des travaux de la 34ème session de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de cette organisation continentale.

Au cours de la cérémonie, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, lui a remis les symboles du pouvoir de la présidence en exercice de l’organisation, le drapeau et le marteau.

Caractérisé par une très grande humilité, le nouveau président de l’Union africaine a dans son discours, exprimé d’abord sa gratitude à l’égard de ses homologues pour avoir placé cette confiance en son pays, en lui confiant donc la présidence de l’UA.

« C’est un immense honneur que tous les États africains ont fait à mon pays, la République démocratique du Congo, à ma modeste personne, en lui accordant la présidence de notre organisation continentale », a dit le Chef de l’Etat congolais.

Félix Tshisekedi a ensuite félicité son prédécesseur, le Sud-africain Cyrill Ramaphosa, pour des efforts accomplis à la tête de l’Union africaine. Il a promis de poursuivre les mêmes efforts, malgré le contexte actuel où le monde entier presque reste paralysé par la crise sanitaire.

« Je mesure l’immensité de la tâche que j’accepte en toute humilité d’assumer, avec votre appui constant (…). Je tiens à remercier vivement mon prédécesseur, le président Cyril Matamela Ramaphosa, qui dans des conditions difficiles dues à la pandémie de Covid-19, a su mobiliser les efforts de tous les pays du continent et des partenaires pour y faire face », s’est-il exprimé.

Félix Tshisekedi a enfin indiqué que « une union africaine au service du peuple » est la vision de sa présidence de l’UA.

A l’en croire, « cette vision spécifique qui s’inscrit dans le premier plan décennal de mise en œuvre 2014-2023 de l’Agenda 2063 va se décliner autour de neuf piliers stratégiques mieux détaillés » dans son plan d’action.

Il a aussi expliqué à ses homologues qu’ils devront conjuger les efforts pour « renforcer la paix et la sécurité ; poursuivre la réalisation de la ZLECAF ; promouvoir une renaissance de la culture, des arts et des patrimoines africains ; lutter contre le changement climatique ; accélérer les projets (…) ; consolider l’initiative de l’UA dans la lutte contre la Covid-19 (…) ».

*Fabrice Lukamba*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *