Gilbert K Tchimanga: « le nouveau Gouvernement aura l’avantage de regarder dans la même direction et de jouir du soutien populaire» ( Interview)

Dans un entretien à cœur ouvert à LIBERTÉ PLUS, monsieur Gilbert K Tchimanga, Cadre du Parti et Président Sectionnaire honoraire Udps Ontario Canada, a daigné livrer ses réflexions au grand public à travers votre médias.

Plusieurs questions ont été abordées, de l’actualité en rapport à la formation du gouvernement, la déclaration de la Cenco les questions émouvantes relatives à la guerre de l’Est auxquelles on peine à trouver des solutions, etc.

1. *De la formation du gouvernement*

À mon avis, rien n’est comparable entre les gouvernements Sama Lukonde et Ilunkamba qui s’est distingué par son incohérence; raison évidente de son échec, à celui de l’Union Sacrée qui se classe plutôt dans la vision du Chef de l’État, avec comme priorité le peuple d’abord. Ce nouveau gouvernement aura l’avantage de regarder dans la même direction, et de jouir du soutien populaire sans lequel aucun gouvernement respectueux ne peut s’en sortir.

2. *La déclaration de la cenco*

Vraiment étonnant cette intervention de la Cenco au sujet des élections qui doivent avoir lieu en 2023. Alors que personne ne s’y oppose me laisse perplexe. Retenez que nous sommes en début de 2021, à mi-mandat du Chef de l’Etat. Le pays est confronté aux différents défis dont celui du social des congolais et celui de la gratuité de l’enseignement qui connait certaines difficultés, conséquences de la multiplicité des écoles pirates créées par le clergé catholique et d’autres aventuriers de tout bord, sans oublier la pandémie du Covid 19 et ses nombreuses pertes en vies humaines. Malgré cela, la Cenco ne saute que sur les élections. Je doute sur l’objectivité de leur motivation et déplore l’interférence de cette organisation catholique dans la politique du pays.

3. *La guerre de l’Est*

Concernant la sécurité dans notre pays surtout dans sa partie Est, et contrairement aux précédents gouvernements, le gouvernement Sama pourra surprendre, dans la mesure où il bénéficie de l’adhesion populaire basée sur la vision et la volonté du Président Fatshi, de mettre un terme à cette sale guerre, en y mettant des moyens proportionnels. Mais aussi la volonté de notre peuple de vivre un temps de paix, afin de se consacrer à la reconstruction et au développement de notre beau pays.

4. *Mettre un terme à une économie basée sur les mines*

Au tout début de son mandat, le Président de la République était clair là dessus. Il a parlé de la revanche du sol sur le sous sol. Pour ce faire, le ministère de l’agriculture est mise à contribution à travers le programme volontariste qui est un partenariat du ministère de l’agriculture avec les particuliers qui vont produire cette année plusieurs tonnes des maïs et manioc à la grande satisfaction des consommateurs.

5. *Avec les nouveaux autobus s’ils sont bien gérés, nous pouvons espérer le début de la solution, mais aussi un effort doit être fait dans la construction et l’entretien des routes*.

Les roulages doivent arrêter la mendicité et faire leur travail convenablement.
Pour le chômage, il n’y a pas des formules magiques. L’Etat doit créer les conditions propices au climat d’affaires pour permettre aux investisseurs de venir nombreux faire leurs affaires chez nous, en créant de nouvelles entreprises qui pourront absorber un grand nombre des chômeurs. D’autres jeunes sans emploi pourront bénéficier des formations et financement sous forme des crédits et subventions pour la création de petites entreprises sociales. Avec ces réalisations, il y a lieu de faire reculer le banditisme urbain pour le grand bonheur de notre peuple.

Propos recueillis par Hervé Mulumba
LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *