« La mobilisation de nos bases va se poursuivre jusqu’à la tenue des élections de décembre 2023 que nous allons gagner haut la main»

UDPS/LIVE-LIVE-LIVE

19H25′ Redynamisation du parti ce dimanche, 28 mars au terrain Sainte Thérèse (avec le SG Augustin KABUYA)

*La position de l’UDPS par rapport à la tenue des élections en décembre 2023*

Avant d’aborder la question relative aux élections, le SG Augustin KABUYA a parlé d’une certaine motion de défiance initiée contre le Président de l’Assemblée nationale, l’honorable MBOSO NKODIA et faussement attribuée à l’honorable Jean Marc Kabund. Non. C’est faux sur toute la ligne, a-t-il indiqué. Car, nous avons pris l’option de soutenir l’honorable MBOSO jusqu’à la fin de son mandat.

Sous les ovations de la foule, le SG Augustin KABUYA n’a pas tari d’éloges à l’égard de la population Kinoise ayant envahi la place Sainte Thérèse pour répondre à la mobilisation de ce dimanche, malgré la fine pluie battante. Cela, a-t-il affirmé, témoigne du soutien de notre peuple aux actions menées par Fatshi béton. Car, me frayer un passage et monter sur ce podium a été ardu pour moi à cause de la foule et de l’accueil sans précédent que j’ai reçu à mon arrivée.

Aussitôt, le SG céda la parole à un délégué des combattants ayant apprêté un don de différentes légumes offert au SG par les mamans maraîchères de N’djili/Cecomaf en guise de reconnaissance à son endroit pour l’installation de leur comité fédéral. Ce qui fut fait.

Parlant des élections, le SG Augustin Kabuya a indiqué que des voix se sont élevées dans certains milieux affirmant que l’UDPS a peur des élections et préfère l’identification. Cela n’a aucun sens, a-t-il déclaré. Car, s’il ya des personnes qui tiennent aux élections dans ce pays, c’est le chef de l’État et nous à l’UDPS. Quoiqu’elle soit une nécessité, nous ne la conditionnons pas avant la tenue des élections que nous sommes certains de gagner haut la main.

Tous, vous êtes au courant qu’à l’application de la gratuité de l’enseignement, on a aussitôt découvert beaucoup des fictifs. De même, à travers l’identification, on peut déceler ceux qui sont décédés et qui ne peuvent pas voter. Cela est comparable à un joueur ayant reçu un carton rouge au cours d’un match de football. Il ne peut plus revenir au terrain. Quel est alors notre péché d’exiger l’identification ?

Dans tous les cas, l’identification n’est pas une mauvaise chose en soi. Cependant, il est absurde d’entendre ceux qui prétendent détenir un nombre important des députés à l’Assemblée nationale exprimer une crainte semblable à des tiers face à l’identification. Elle ne se justifie pas.

De 2. L’identification nous permet de faire la planification, de sélectionner par exemple ceux qui ont un âge avancé pour les envoyer à la retraite et de les remplacer par les jeunes. Quoi de mal dans une telle initiative ?», s’est-il interrogé.

Et, face à l’engouement, la liesse populaire ayant caractérisé la foule qui répondait frénétiquement par des ovations à tous ses propos, le SG Augustin KABUYA a indiqué que  »la mobilisation des bases de l’UDPS va se poursuivre jusqu’à la tenue des élections de décembre 2023 que nous allons gagner haut la main», a-t-il conclu.

À suivre …

Hervé Mulumba

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *