Kongo-central : Confiant au pouvoir de l’UDPS, la population de Moanda soumet ses doléances au Secrétaire général Augustin KABUYA

Le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya, a présidé avec succès la cérémonie d’investiture du comité fédéral de l’UDPS/Moanda, ce samedi 24 Avril 2021 à la Place « Tribune du territoire de Moanda».

Au cours de son grand oral devant une assistance hyper-motivée et confiante au pouvoir de l’UDPS, le numéro 2 du parti présidentiel a affirmé avoir enregistré certaines doléances des jeunes gens de Moanda, qui réclament la fin de l’insécurité, l’électricité ainsi que la construction des routes dans leur contrée. Selon ces jeunes, les problèmes relevés sont la conséquence de la mauvaise gouvernance des autorités de leur ville.

Très attentif à ces, le Secrétaire général de l’UDPS Augustin KABUYA a promis de faire rapport au Président de la République, son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour qu’une bonne réponse y soit apportée de la manière très rapide. Car, argumente-t-il, « c’est inadmissible que Moanda qui regorge le grand centre commercial facilitant le traffic des marchandises qui viennent de l’étranger, puisse encore vivre dans ce calvaire ».

Par ailleurs, Augustin KABUYA a assuré que des poursuites judiciaires seront engagées contre tous les dirigeants impliqués dans la dégradation de la situation socio- économique de Moanda en s’illustrant dans les malversations et les complicités dans le dossier de l’insécurité. Il a soutenu « qu’après 37 ans de lutte, son parti ne peut nullement cautionner les anti-valeurs ».

Il a aussi interpellé tous les opérateurs économiques de Moanda et leur a dit de pouvoir tenir compte du développement de cette partie du pays.

Dans un autre chapitre, « Mwana bute du Chef de l’État », comme d’aucuns préfèrent l’appeler, a invité les « Moandais » à offrir au Chef de l’État, lors des législatives de 2023, tous les deux sièges réservés à Moanda.

« Je reviendrais ici en 2023 pour récupérer nos deux sièges lors des élections de 2023 », a affirmé Augustin KABUYA.

Lors des législatives de 2018, l’UDPS n’avait obtenu qu’un seul siège avec l’élection du député national Midi (honorable Midi qui avait obtenu 22.000 voix).

LIBERTEPLUS.NET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *