Flash, flash, flash: leader de la jeunesse, Junior Mata en meeting populaire ce samedi 22 Mai au Stade Wangata dans la ville de Mbandaka

Le vice-ministre des finances honoraire, Son excellence Junior Mata M’elanga signe un grand retour sur la scène politique active à partir de ce samedi 22 Mai 2021, date à laquelle il va tenir un grand meeting au stade Wangata en sa qualité du leader de la jeunesse évoluant au sein de l’UDPS/Tshisekedi.

Son Staff de communication souligne que cette activité est convoquée pour notamment ouvrir la croisade sur les idéaux de l’UDPS et la gouvernance du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, auprès des jeunes et femmes.

Ci-dessous, l’intégralité des indications fournies par son Staff de communication.

Junior Mata M’Elanga, l’ancien Vice-Ministre des Finances, vient de donner une nouvelle dimension à la mobilisation des jeunes et des femmes en faveur des idéaux de l’UDPS et de la gouvernance du président de la République», lit-on.

En effet, la cible de l’engagement citoyen de cette étoile filante du parti présidentiel est connue depuis les temps immémoriaux, à savoir les jeunes et les femmes. Très impliqué dans les mouvements associatifs des jeunes depuis plus de 20 ans, Junior Mata est convaincu que c’est à travers les jeunes et les femmes que le changement tant recherché pendant les longues années de lutte de l’UDPS devra veritablement prendre corps et se consolider.

Pour lui, cette décision se justifie dans la mesure où les jeunes sont les plus à même d’impulser par leur dynamisme et imagination débordante le progrès social et économique grâce à un formatage du vieux logiciel qui avait fini par transformer le zaïrois d’hier et le Congolais d’aujourd’hui en principal obstacle au développement.

Quant aux femmes, pour Junior Mata, la femme apparaît donc à cet égard comme la meilleure courroie de transmission des valeurs morales, intellectuelles et sociales afin de garantir le progrès socio-économique.

L’UDPS, PATRIMOINE NATIONAL

Dans le but de permettre aux Congolais de s’approprier de la marque UDPS comme emblème du combat pour la démocratie et les droits de l’homme, Junior Mata continue sans désemparer à ratisser large au profit de la gouvernance salvatrice du Président de la République. Pas plus tard que la semaine dernière, il a accompagné, avec d’autres cadres, en vrai combattant de l’UDPS, le Secrétaire Général Augustin Kabuya dans sa tournée de redynamisation du parti dans la province du Kongo Central.

En prenant seul son bâton de pélerin pour sa région d’origine du Grand Équateur, Junior Mata M’Elanga débarquera le 22 Mai prochain à Mbandaka en éclaireur de la haute hiérarchie du parti présidentiel en prévision de l’arrivée prochaine du Président et du Secrétaire Général de l’UDPS. Annoncé de longue date, l’atterrissage des animateurs des instances dirigeantes du Parti (Le président Kabund et le SG Kabuya) dans l’ancien chef-lieu de l’ancienne province de l’Équateur ne saurait tarder après la mission hautement stratégique de déminage portée par Junior Mata M’Elanga. La charité bien ordonnée commence par chez soi, dirait-on.

LE MESSAGE DE JUNIOR MATA EN PROVINCE

De ce que l’on apprend de l’équipe qui l’accompagne, il ressort que Junior Mata serait porteur d’un message d’espoir de la haute direction de l’UDPS à l’endroit de la jeunesse et de la gente féminine en provinces. Axé sur le leadership des jeunes et femmes dans la création des nouvelles opportunités de développement et de l’entretien de la citoyenneté responsable, le discours de Junior Mata consistera à apporter aux jeunes jadis abandonnés à leur triste sort, la bonne nouvelle du déboulonnement par le président de la République de tous les obstacles qui jonchaient le chemin de l’autonomisation des jeunes et des femmes. Car, à en croire Junior Mata lui-même, « en deux ans de mandature, le président Félix Tshisekedi a placé le peuple d’abord au centre de la gouvernance en extirpant sans coup férir tous les prédateurs qui avaient transformé les jeunes et les femmes en applaudisseurs béats au ventre creux.

Le temps où les jeunes et les femmes étaient réquisitionnés pour ovationner les autres est révolu. L’état de droit est désormais une réalité grâce à une justice de plus en plus indépendante qui a repris ses marques en tant que principal pilier de la bonne gouvernance. Le Congo, ce don béni des aïeux, peut désormais répartir du bon pied après de longues années de dictature, de rébellions, d’oppression et de prédation. En répartissant équitablement le revenu national grâce à la justice sociale prônée par le Chef de l’État, chaque Congolais est désormais acteur et bénéficiaire du développement de son pays.

La gratuité de l’enseignement est l’illustration de la volonté du Chef de l’État à assurer les besoins sociaux de base de manière progressive. C’est à ce prix en effet que nous aurions dû bâtir depuis longtemps un pays plus beau qu’avant dans la paix. Mais il n’est jamais trop tard pour mieux faire. À chacun de saisir le boulevard d’opportunités que le président Tshisekedi offre à la jeunesse et aux femmes à travers sa vision orientée vers le peuple d’abord », a soutenu en liminaire Junior Mata qui réagissait à une question de notre rédaction. Un avant goût ou un apéritif, c’est selon, de la conquête à venir du Congo profond par ce leader engagé pour la cause des jeunes et les femmes.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *