RDC: Dr. Benjamin Penge préconise la tenue du référendum pour trancher le dilemme qui persiste autour de la proposition de la loi Tshiani

En sa qualité d’analyste politique, Docteur Benjamin Penge a fait une réaction en rapport avec la proposition de loi Tshiani sur le verrouillage de l’accès à la présidence et aux fonctions de souveraineté en RDC et sur l’irrévocabilité de la nationalité congolaise d’origine.

C’est à travers un tweet ce dimanche que ce médecin a proposé la tenue du référendum concomitamment avec le prochain enrôlement des électeurs pour permettre au peuple de se prononcer sur cette question d’intérêt général qui divise la classe politique et la communauté internationale.

« Loi Tshiani = Loi référendaire : en vertu de sa substance et les divergences qu’elle soulève (…), son adoption par le peuple via un référendum est possible (…)» , a-t-il écrit.

Dans un entretien à LIBERTÉ PLUS quelques minutes plus tard après sa publication, Dr. Penge explique ce qui suit :

« Cette suggestion ( référendum) est l’alternative aux divergences de vue qui se dégagent et à la sensibilité de la matière que la proposition de la LOI TSHIANI aborde. Face aux moyens financiers et logistiques limités, le vote peut se faire tout au long de l’enrôlement des électeurs. Chaque enrôlé va voter directement cette loi et le résultat final sera connu à la clôture du processus d’enrôlement, tout ceci avant l’adoption de la loi électorale et le début de la réception des candidatures.

Ainsi, le peuple congolais décidera seul sur cette proposition qui touche à sa souveraineté et les personnes soupçonnées d’en tirer ficelles seront dédouanées», fin de citation.

Bien qu’élaboré par l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani Muadiamvita, ladite loi a été introduite à l’assemblée nationale par le député nationale Nsingi Pululu qui dénonce, par ailleurs, des menaces de mort dont il fait l’objet par des inconnus du fait qu’il soit le parrain de la loi Tshiani.

Hervé Mulumba, LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *