RDC: « Il est temps que Moïse Katumbi prenne le courage de quitter l’Union Sacrée et rejoindre le camp Kabila et lamuka» ( Ir Patou Kulekana Rapporteur National de la ligue des jeunes de l’UDPS)

En réaction au récent Communiqué de Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, sur l’actualité politique dans le pays, l’ingénieur Patou Kulekana, Rapporteur National de la ligue des jeunes de l’UDPS, a fait parvenir à LIBERTÉ PLUS sa position dans laquelle il demande formellement à Moïse Katumbi de prendre congé de l’Union sacrée du Président de la République Félix Tshisekedi au regard de ses positions épidermiques et tranchées.

Ci-dessous, notre rédaction vous livre l’intégralité de sa position.

Patou Kulekana:

En lisant, ce communiqué, je me suis aperçu à l’évidence qu’il est temps que Moïse Katumbi prenne le courage de quitter l’Union Sacrée et rejoindre le camp Kabila et lamuka afin de laisser l’Union Sacrée gérer le pays en toute conscience car, en politique on s’assume.

On ne peut pas être au pouvoir et à l’opposition à la fois, c’est de l’inconstance, de l’immortalité et de l’imaturité politique.
Comment expliquer que Ensemble pour la République de Moïse Katumbi est membre de l’Union Sacrée et occupe des hautes fonctions au gouvernement et au parlement mais il se permet d’accuser gratuitement le Chef de l’État avec des allégations fallacieuses et mensongères dans l’esprit de nuire le pouvoir de Fatshi. Ce qui n’est pas normal dans une coalition sérieuse.

Chose étonnante et grave, le parti de Moïse Katumbi joint sa voix à celle de Lamuka, du FCC, de la Cenco et de l’ECC pour demander le dialogue et refuser d’envoyer ses membres à la CENI, alors que les questions politiques du pays sont réglées dans les institutions du pays.

J’ai vite compris les manœuvres dilatoires de la Cenco et l’ECC sont téléguidées par Lamuka, Ensemble de Moïse Katumbi et le FCC de Kabila dans l’objectif d’engranger le dialogue afin de retarder le processus électoral et actionner le partage du gâteau.

Par conséquent, je demande à l’A.N d’entériner les membres désignés par les 6 confessions religieuses, la majorité et l’opposition parce que toutes les caprices constatées ici et là est fait pour installer l’anarchie dans le pays.

Je demande à la direction de l’Union Sacrée de tirer toutes les conséquences du communiqué d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi et de le débarquer de l’Union Sacrée car, ce dernier n’est pas à l’Union Sacrée par la bonne fois mais plutôt pour jouer la politique d’infiltration afin de déstabiliser le pouvoir de Fatshi, chose qu’il a faite à Joseph Kabila en 2015», fin de citation.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *