RDC: Matata Ponyo répondra désormais aux invitations du parquet en homme libre

L’ex-premier ministre, le Sénateur Augustin Matata n’est plus sous le coup d’arrestation ni de la résidence surveillée. Le procureur général près la Cour Constitutionnelle est curieusement revenu sur sa décision et estime, selon les sources judiciaires, que la fuite de l’homme à la cravate rouge n’est pas à craindre.

Il a donc été relâché hier mercredi dans la soirée et devra attendre la nouvelle invitation du parquet sur le présumé détournement de plus de 100 millions de dollars destinés à payer les victimes de la zairanisation commise en 1973, période à laquelle le régime dictatorial du Président Mobutu s’est permis de réaliser l’expropriation des entreprises étrangères sans indemniser leurs responsables.

Du côté de Matata Ponyo, on clame l’innocence de leur leader en révélant notamment que toutes les preuves possibles ont été brandies à la justice pour démontrer que la liste
des créanciers, la certification des dettes nées de la zaïrianisation ainsi que tous les
dossiers y relatifs ont été préparés plusieurs années avant son arrivée au gouvernement».

Dossier à suivre…

Hervé Mulumba, LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *