Kinshasa : La commune de la N’sele a besoin des gens qui ont la main sur le cœur comme Franck Mbo ( William Mukambila, président du Conseil National de la Jeunesse)

Comme on le sait, le Conseil National de la Jeunesse ( CNJ) et la Fondation BOMOKO ont décidé de mutualiser leurs énergies pour combattre la consommation de la drogue Bombé dans les milieux des jeunes à Kinshasa en général, et dans la commune de la N’sele en particulier.

Dans son mot de circonstance, à l’occasion d’une activité à ce sujet le dimanche dernier, le Président du CNJ, William Mukambila wa Mukambila n’a pas caché sa satisfaction par rapport à l’implication profonde du coordonnateur de la fondation BOMOKO pour la réussite totale de cette activité à N’sele.

(…) Pour sa vitalité, la commune de la N’sele a besoin des gens qui ont la main sur le cœur comme de Franck Mbo (…), a-t-il affirmé, estimant que l’homme s’est démarqué par son implication au succès de cette activité.

Pour ce faire, le numéro 1 de la CNJ entend pérenniser sa collaboration avec la fondation BOMOKO dans le domaine de la promotion de la jeunesse.

« Ici, dit-il, je profite de cette occasion pour annoncer aux jeunes de la N’sele que le 30 octobre prochain, le Conseil National de la Jeunesse va lancer les consultations nationales de la Jeunesse.
Nous voulons, par ces consultations, redéfinir l’avenir de notre pays.

À cet effet, nous demandons à BOMOKO comme fondation, de sensibiliser d’autres structures de la N’sele pour que ces dernières viennent s’enregistrer auprès du CNJ pour ces activités.

Nous voulons que BOMOKO soit l’une des importantes structures susceptibles de parler aussi au nom de notre jeunesse», a tranché monsieur William.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *